Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 19:41

 

Le rêve n’est pas que la représentation pêle-mêle des tentatives de notre cerveau d’assembler et de trier les informations et les expériences de la journée ; car, contre toute attente, il est beaucoup moins aléatoire qu’il n’y paraît. En premier lieu, le rêve est une déconnexion temporelle propre à la pensée ; le corps, lui, d’un point de vue physiologique restant toujours lié au réel de l’Univers qui se trouve être sa relation directe avec les variations masse-énergie de la matière.

 

Le rêve n’appartient ni au conscient ni à l’inconscient, mais au subconscient qui est l’état secondaire* des activités cérébrales - les pensées incluses - à savoir que nos pensées en état d’éveil, ce que l’on nomme la conscience, relèvent du même processus intemporel, faisant de nous des êtres pensants en plus d’être des êtres vivants. Concernant le règne animal, notre particularité est de posséder la plus haute conscience comme d’autres espèces possèdent la plus haute vue, ouïe, etc. Cette conscience exacerbée chez l’homme est à l’origine de sa toute-puissance jusqu’à s’inventer des dieux ou un Dieu pour échapper à la mort, pour échapper à cette finitude qui est la conscience primale de la Vie dont l’instinct est le premier vecteur.

 

Quant à lui, l’état primaire* des activités cérébrales est bidirectionnel, c’est-à-dire qu’il traite des sens, mais encore de l’intellect de chacun. La seule différence notable entre l’état primaire et l’état secondaire des activités cérébrales est l’inversement des rôles qui s’y opèrent. Il s’avère que dans l’état primaire, ce sont les sens qui prédominent la pensée. Alors que dans l’état secondaire, ce sont les rêves qui influencent les sens, d’une manière telle qu’à notre réveil, il n’est pas rare de croire que le rêve participe d’une réalité augmentée. Quelquefois, plus réelle que la réalité elle-même, à cause du détachement inégalé dont bénéficie cet état, en n’étant plus soumis aux interférences consécutives à l’alliance des cinq sens, ce que l'on nomme plus prosaïquement l’environnement.

 

*L’état primaire des activités cérébrales correspond au mode éveillé de l’individu, tandis que l’état secondaire se réfère au mode endormi.

 

 

L’éclaireur du Temps

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kristen Chaman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Sur les gammes d'une âme...
  • Sur les gammes d'une âme...
  • : Un chemin obscur L'immensité d'un ciel bleu Un rayon d'espoir
  • Contact

Merci de votre visite !

Recherche