Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 23:03

 

 Je congratule en majuscules,

Cet écrit en graffitis,

Sur le mur d’une masure

Qui unissait dans le mauvais :

le BRUIT DES BOTTES

et le SILENCE DES PANTOUFLES.

De ces épousailles, j’en fête les funérailles !

 

Voyez ! Et contemplez !

Dans le monde, vos immondes

Dunes de fortune

Qui progressent sans cesse,

Jour après jour,

Sur le désert de la misère.

 

Ecoutez ! Et entendez !

La fronde qui gronde

Du somme des sous-hommes ;

Dans l’allégeance à vos régences,

Sur l’autel de vos cartels,

Ils sacrifient leur vie,

Leur avenir pour vos devenirs.


 

 

Ordonnez ! Et commandez !

Je vous mets le couvert.

Ô humains inhumains !

Vous ! Qui êtes sourds à l’amour,

Aux suppliques publiques,

Je vous intime devant ces rimes !

 

Craignez ! Et redoutez !

La grande éclipse de l’Apocalypse

Qui n’accorde aucune miséricorde,

Aucune clémence à sa sentence ;

Déployant le néant

De son noir étendard,

Elle noiera dans l’effroi

Vos escortes, vos cohortes

Et vos âmes infâmes.

 

Certain que demain,

Au vœu de Dieu,

Sans gloire ni pouvoir,

Nous danserons à l’unisson

Sur les vestiges de vos prestiges !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Sur les gammes d'une âme...
commenter cet article

commentaires

Abeilles50 26/07/2009 08:33

Voici un poème engagé, colérique et vengeur... mais c'est l'âme de nombreux citoyens ici exposée !On dirait une nouvelle "Marseillaise"... lolBravo pour un écrit qui exprime également mon ressenti.Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Renard 24/07/2009 18:59

Pardonnez moi ô poète de ces lieux, je n'avais pas vu le fameux module car j'étais sur la page "réponse", et qu'il ne s'affiche qu'en page d'accueil, je me suis donc inscrite.Blogueusement. 

Kristen Chaman 24/07/2009 21:39



Ô Renarde! je te pardonne    En vrai le module je l'ai enlevé comme il servait à rien , je le remets
pour toi. Il n'y était pas normalement seulement le module recherche qui soit actif.
Je te remercie pour ton commentaire je pensais faire fuir les lecteurs avec ce poème apocalyptique. Mais malheureusement sans chaos pas de changement...
Bisou Renarde, je laisse le loquet de mon poulailler ouvert régale-toi !



Renard 24/07/2009 18:58

J'apprécie ce poème rugissant et vengeur.Aux rimes puissantes.Je regrette par contre que le module "newsletter" ne soit pas visible, il m'est tellement plus facile d'être informée dès qu'un article parait sur un blog que j'apprécie...Amitiés.. 

Présentation

  • : Sur les gammes d'une âme...
  • Sur les gammes d'une âme...
  • : Un chemin obscur L'immensité d'un ciel bleu Un rayon d'espoir
  • Contact

Merci de votre visite !

Recherche