Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 22:35

 

Pour écrire cet article, ce n’est pas de temps que je manquai, mais de discernement. Ce jour, étant enfin arrivé, fait que je prenne la plume pour vous entretenir sur l'existence des chemtrails, et qu’il n’ait pas besoin de creuser trop profond pour savoir d’où ils proviennent et pourquoi ?

 

Avant toute chose, les chemtrails ne sont pas à mettre à l’actif de la géo-ingénierie qui n’est pour l’instant qu’une science conceptuelle. Exit ! Donc, l’idée que des états concertés puissent épandre à notre insu des substances chimiques en vue de lutter contre le réchauffement climatique.

 

Pour expliquer la présence des chemtrails, il faut se diriger vers le transport aérien qui est - à n’en pas douter – une industrie qui possède un grand impact économique. Si aux premières heures de l’avion à réaction, personne ne s’indignait de trainées suspectes laissées par les avions, c’est qu’elles n’existaient pas encore, à par les contrails (les trainées de condensation). Les avions volaient, mais aussi consommaient énormément ; et il fallut attendre quelques décennies avant que la pétrochimie ne découvre les additifs et ses effets lucratifs.

 

En voici un exposé :

 

 

Que sont les additifs ? 

Les additifs destinés aux produits pétroliers sont des substances qui, mélangées aux lubrifiants et aux carburants, améliorent leurs propriétés naturelles ou leur confèrent de nouvelles propriétés physiques ou chimiques. 

 

Pourquoi des additifs ? 

Il est impossible d'améliorer par des procédés de raffinage, mêmes complexes, les propriétés des produits dérivés du pétrole.

 

-------------------------------------------------------

 

Des stations de supermarchés aux stations de pétroliers ? 

En pratique, les additifs sont ajoutés à la base carburant au moment du chargement dans les dépôts, où sont stockés les carburants. Si le carburant est destiné à une station de pétrolier, on ajoute des additifs, s'il est destiné à une station de grande surface, la base carburant est livrée telle quelle, sans additif spécifique. De la même manière, le choix des additifs dépend de la marque du pétrolier. 

 

Les facteurs qui améliorent la qualité de l'huile : 

Plus de viscosité à chaud 
Eviter la congélation de l'huile 
Prévenir l'encrassement 
Limiter l'oxydation du lubrifiant 
Réduire les frictions et donc l'usure 
Eviter la formation de mousse 
Prévenir la corrosion 

 

Additifs employés pour améliorer le carburant 

Antioxydant 
Antidétonant 
Antigivrant 
Nettoyant 
Détergent 
Anti-polluant 

 

Nettoyer le circuit d'injection (existe pour les systèmes à carburation) 

Objectif : meilleur rendement et moindre pollution. 
Utilisation : une solution versée dans le réservoir de carburant. 
Effet : rétablit les jets de carburant pour une meilleure pulvérisation, nettoie et préserve la pompe d'injection. 

 

Nettoyer le circuit de lubrification (avant vidange) 

Objectif : faire en sorte que l'huile neuve conserve ses qualités plus longtemps, cela permet de moins polluer et d'allonger la durée de vie du moteur. 
Utilisation : un liquide que l'on verse dans le réservoir d'huile avant une vidange. 
Effet théorique : évacuation de l'huile sale des circuits, suppression des impuretés et dépôts. 

 

Remétalliser le moteur (après vidange) 

Objectif : compenser l'usure naturelle du moteur. 
Utilisation : une solution liquide à base de métal à verser dans le réservoir d'huile. 
Effet : le produit renforce les éléments usés par les frottements en apportant un complément de métal. En théorie ce traitement permet au moteur de gagner en puissance et de consommer moins d'huile et d'essence. 

 

Améliorer la combustion (additif carburant pour chaque plein) 

Objectif : obtenir une meilleure combustion, plus efficace et moins polluante. 
Utilisation : une solution liquide à verser dans le réservoir de carburant. 
Effet : gain de puissance : le produit augmente l'explosivité du carburant. 

 

Améliorer la lubrification (additif huile à utiliser à chaque vidange) 

Objectif : obtenir une meilleure lubrification. 
Utilisation : une solution liquide à verser dans le réservoir d'huile. 
Effet : gain de puissance : le produit réduit considérablement les frottements dans le moteur. »

 

Source internet.

 

 

Dans cet exposé, on parle de remétalliser le moteur en versant une solution liquide à base de métal dans le réservoir d'huile. Se peut-il que cette base de métal soit composée pour l’essentiel d’aluminium ; et, en moindre quantité de strontium, de baryum et de manganèse ? Là, est la question ; là, sont les résultats de l’analyse des sols : pour moi, la correspondance est toute trouvée, et ces retombées nocives sont dues à l’utilisation d’additifs par les compagnies aériennes en vue de faire baisser le coût de revient, c’est-à-dire d’augmenter le rendement des avions en réduisant notablement leur consommation et leur usure.

 

Bien sûr ! Cet article n'est que la vision d'un possible, où seules des analyses de laboratoire pourront y répondre en le confirmant. Ou pas.

 

 

Bien à tous…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kristen Chaman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Sur les gammes d'une âme...
  • Sur les gammes d'une âme...
  • : Un chemin obscur L'immensité d'un ciel bleu Un rayon d'espoir
  • Contact

Merci de votre visite !

Recherche