Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 01:15

 

La lumière pour le soleil, c'est son rayon.

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 14:59

 

C'est pendant les nuits d'encre que le poète compose le plus.

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 15:58

 

Le diagnostic est formel, vous souffrez de coloromanie. On reconnaît cette maladie, à la joie intense que les patients ressentent à la vue d'un arc-en-ciel. Cette pandémie est fortement atténuée par les préjugés, les idées reçues et les convictions formant à eux trois les grisailles et les noirceurs de l'esprit.


Il n'existe pas de traitement à cet amour immodéré pour les couleurs à part l'éloignement. C'est pourquoi il est nécessaire, voire obligatoire, d'offrir des crayons de couleur aux enfants, afin qu'ils entretiennent la contamination mondiale de l'espèce humaine.

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 22:42

 

Nous, les hommes (l'humanité), nous sommes tous faits de la même peinture ; non seulement frères de couleur, mais encore peintres de nos cœurs. C'est de l'immense palette que l'homme, devenu créateur à son tour, puisa son inspiration et assista à la transfiguration de son âme par la grâce des idées. L'idée, cette petite lueur éphémère qui jaillit comme, jaillit l'étincelle. L'idée, mille fois éteinte ; mille fois rejaillissante.

 

http://www.lumieresdelombre.com/

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 17:57

 

Une fois, lors d'une promenade à travers de hautes herbes, j'ai perdu de vue ma chienne, et mes appels étaient vains à cause d'un vent incessant où ma voix se noyait. Désespéré, affolé, plein d'effroi, je regagnai l'emplacement de mon véhicule. Et là, oh ! Surprise et soulagement, ma chienne m'attendait allongée sagement sur le ventre auprès du camion. Nos retrouvailles ont été de celles de vieux amis qui se retrouvent, de celles inimaginables de l'amour qui fait que deux espèces différentes puissent s'aimer à ce point.


Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 22:56

 

Je veux tout partager. Nos cœurs sont pareils. Côte à côte, Ils se tiennent ensemble en regardant dans la même direction. Tu es ce que mes yeux ont vu de plus beau ; tu es ce que mon cœur a ressenti de plus doux ; tu es ce que mon esprit a le plus désiré ; tu es mon présent et mon avenir. Tu es mon infini, mon étoile, ma lumière...

 

Tu es tout cela, et bien plus encore !

 

 

 

 

 

Ton Christian qui t'aime profondément.


Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 04:03

 

 

 

 

La valeur d'un homme pour sa communauté dépend avant tout de la mesure dans laquelle ses sentiments, ses pensées, ses actes sont appliqués au développement de l’existence des autres hommes.

 

 

Albert Einstein


 

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 17:20

 

Le feu envahit la savane, les animaux fuient et se retrouvent tous auprès d'un petit point d'eau. L'éléphant, le lion, les antilopes... tous les animaux se pressent autour de ce point d'eau. 

Un colibri s'affole, prend de l'eau dans son petit bec pour aller vers le feu et tenter de l'éteindre, il revient, recommence, sans relâche.


L'éléphant lui demande d'arrêter, cela ne sert à rien, la savane prend feu. Le colibri continue à remplir son petit bec d'eau pour aller éteindre l'incendie, il revient et recommence.

- "Mais arrête petit colibri, tu n'y arriveras jamais" disent les animaux

- "Peut-être mais moi au moins, j'aurai fait ma part !" répond le colibri

 

Lautreje

 

---------------------------

 

Et si le petit colibri s’était trompé ?

 

 

Il va vous sembler étrange mais le petit colibri eût mieux fait d'arroser les animaux que d'éteindre l'incendie. Ce n'est pas de moi mais d'un philosophe grec, Héraclite d'Ephèse, qui citait ceci : "Il faut éteindre la démesure plus qu'un incendie." 


Cette sagesse présocratique, très très ancienne, en dit plus sur notre situation qu'un professeur en écologie. Le drame des hommes d'aujourd'hui est bien leur démesure ; là, est l'incendie qu'il nous faut éteindre. En clair, ce n'est pas en changeant le monde qu'on sauvera l'homme ; mais bien en changeant l'homme qu'on sauvera le monde.

 

Kristen Chaman


Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 18:50

 

3,1415

 

Une belle journée qui incite à bouger

Et pourtant, à midi, je suis là, mal rasé,

Mal peigné, traînant mon spleen et ma triste peine.           

 

Pourquoi les jours passent en laissant les chagrins ?

 

Amère saison quand, plus froide que la Seine,

Les larmes gèlent et blessent en nous le jour

Jetant l’aveugle nuit sur nos fragiles amours

Et nos cœurs abîmés. Mélancolie malsaine

 

Pourquoi ce beau jour n’emporte pas mon chagrin ?

 

Si toujours d’un ciel gris tombait quelque crachin

Je comprendrais cette maladive tristesse,

Mais là, par la fenêtre, c’est l’azur qui sourit

Et je devrais déjà, dehors, être sorti,

Pour goûter des parcs et jardins la douce liesse.

 

Piro

 

 

 

 

Une magnifique composition pleine d’à-propos où l’amertume se mêle aux regrets. Voyons poète ! il te faut sortir si tu veux redonner des couleurs à la vie ; car du chagrin sous un beau soleil c’est un arc-en-ciel assuré.


L’étrangeté de l’être face à la simplicité du monde. Le poids du questionnement qui ankylose l’âme aussi sûrement qu’une voile privée de vent. La vie c’est le souffle ; l’âme c’est la voile. Surtout, il ne faut jamais jeter l’ancre, car elle rend la traversée encore plus difficile, voire impossible. Cette ancre, il nous faut la garder à bord parce qu’elle est notre histoire ; elle est l’irremplaçable.

Et voilà ce qu’enseigne le Temps : « Plus l’ancre est lourde ; plus le naufrage est proche ». A cet enseignement : "Alléger son âme c’est naviguer plus sereinement". Peut-être est-ce cela la poésie ? Un apaisement.

 

Kristen Chaman

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 18:31

 

 

Entre Pouvoir, Vouloir ou Savoir : Que choisir ?

Entre Bêtise, Rêve ou Orgueil ?

 

Ha ! Nous y voilà ! Le choix devient plus clair…

Gardons le Vouloir !

 

Car des trois,

Il est le seul à savoir qu’il peut changer le Monde.

 

-------------------------------------------

 

et sa variante :

 

Prenez un Savoir décortiqué de son orgueil ! Ajoutez-y un Pouvoir réduit de sa bêtise ! Fouettez-les énergiquement avec un Vouloir saupoudré de son rêve ! et vous auriez la meilleure des recettes.


 

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article

Présentation

  • : Sur les gammes d'une âme...
  • Sur les gammes d'une âme...
  • : Un chemin obscur L'immensité d'un ciel bleu Un rayon d'espoir
  • Contact

Merci de votre visite !

Recherche