Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 22:38

 

Le cannibalisme n'était pas d'ordre alimentaire en premier lieu,

on croyait seulement prendre la force de l'adversaire en le mangeant.

 

En fin de compte les prémices du capitalisme.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kristen Chaman - dans Flâneries et âneries
commenter cet article

commentaires

piro 14/06/2010 23:23



Pas besoin de remonter au paléotithique pour avoir des infos sur le canibalisme. Sur le paléotithique, il semble qu'il n'y ait que des suspitions de partiques canibales. Mais de nombreux récits
de voyages en parlent, les etnologues et antropologues ont étudiés cela. Le canibalisme fait partie des rites animistes. Il n'a rien avoir avec une quelconque guerre de l'eau. Les rites canibales
sont parfois très compliqués et très longs : ce n'est pas si simple de manger son semblable. Parfois le but du rite est de rendre semblable à soi (soi etant pris dans un sens collectif : le clan,
la tribu) la personne qu'on veut manger. Il faut que d'une manière ou d'une autre cette personne participe de la vie du groupe qui va la manger : le groupe va la nourrir, va lui offir une femme,
etc... En quelque sorte il faut que la personne soit reconnue bonne à manger. Maintennat je ne suis pas un défenseur du canibaisme mais pour moi, il n'y a pas de rapprochement à faire entre le
capitalisme et le canibalisme qui rlève de mentalité et de conception du monde complètement opposées.



Kristen Chaman 20/06/2010 00:39



Je te rejoins dans l’idée d’un capitalisme moins vertueux. Cette analogie, issue d’un échange amical, nous semblait
plaisante en ayant l’attrait d’une boutade, d’où sa publication. Il ne faut y voir rien de plus.


 


Mon allusion au paléolithique n’est pas si anodine que cela. Je n’ai pas besoin de livre pour me remémorer ce que mon
viscéral me dit. On peut en faire un raisonnement déductif en partant de l’acceptation qu’à la cause d’un cannibalisme de survie (les exemples ne manquent pas) correspondrait l’effet d’un
cannibalisme avancé et cela dès les premières aubes de ceux qui marchent debout (clin d’œil à Rahan). Maintenant tes sources, bien que
reconnues,  ne sont que celles de particularismes rituels car personne n’est apte à retracer les ténèbres qui nous ont enfantés. Peut importe les
rites de ce clan ou encore de celui là, le cannibalisme en étant lié à la mort, donc à la vie (Pas de l’un sans l’autre), n’est qu’une préfiguration au culte. La première richesse de la vie est
l’eau, et indirectement sans la citer, l’eau est à la base de toutes les luttes.



piro 13/06/2010 22:05



Je dirais plutôt que le cpitalisme est nettement moins vertueux. D'autre part il ne me semble pas d'après mes lectures que le caniblisme soit lié à des histoires de conquète de territoire.



Kristen Chaman 14/06/2010 21:26



On remet le couvert, Piro…   A
moins que tu aies en ta possession des écrits du paléolithique, seule hypothèse à un savoir préhistorique, au quel cas je veux bien m’incliner.   Plus sérieusement, les livres étant de
la main de l'homme, ils ne peuvent être que des ébauches de la Vérité.


 


L'Homme ne détient rien, seule sa cupidité est la marque de son infirmité de conscience. L'histoire de l'Homme est plus
sûrement le résultat d'une fuite en avant, plutôt que la volonté d'une action réfléchie. Du nomadisme à la sédentarité ou de la sédentarité au nomadisme, le paléolithique ne se détermine ni
pour l'un ni pour l'autre. Des circonstances ou des effets d'aubaine sont plus à l'origine de l'un ou de l'autre. On parle toujours de conquête de territoire mais il faut sous-entendre une guerre
pour l'eau, gage d’une terre fertile et giboyeuse, condition sine qua non à la vie sédentaire. D’ailleurs, cette guerre de l’eau est notre épée de Damoclès.


 


Fraternellement…



piro 12/06/2010 23:01



Disons que le canibalisme est rituel, il peut avoir pour but de s'emparer de la force de l'ennemi ou de l'adversaire mais pas uniquement. Le canibalisme peut avoir aussi pour fonction de faire
disparaître les morts, il ne s'agit pas alors de prendre leur force mais de leur oter. Mais je ne ferais pas l'amalgame entre ces pratiques rituelles et le capitalisme car le capitalisme n'a pas
de goût pour l'Homme mais uniquement pour l'Argent.



Kristen Chaman 13/06/2010 20:41



Et pourtant tout est une question de proxémie. Les cannibales sont des guerriers et les capitalistes des
conquérants ; l’un comme l’autre n’ont comme désir que d’agrandir leur territoire. Le capital, a bien des égards, n’est guère plus vertueux.



Tibicine 17/05/2010 09:44



Bonjour Kristen. C'est une drôle de flânerie que tu nous livres ici, mais au fond c'est tellement vrai ; l'homme aime à prendre l'autre, à se l'accaparer...



Kristen Chaman 17/05/2010 21:58



Bonjour ma Tibi,


 


Disons que je suis plus proche de l'ânerie que de la flânerie !    A vrai dire, n'ayant pas de catégorie pour
ce genre de pensée, elle s'est retrouvée dans celle-ci.


 


Cette pensée des plus reculées, bien que macabre, retrouve un semblant de vérité dans le capitalisme libéral et sa spéculation sans scrupules ni vergogne. Le sacré de la Vie n'est plus, et
c'est là, la chose la plus préoccupante. L'autel de la finance est à l'image  de celui des Toltèques, une civilisation sacrificielle. L'appât du gain n'a comme effet que d'abâtardir les
hommes et les peuples qui bientôt en seront réduits à picorer. La catastrophe de la plate-forme pétrolière de BP en est l'illustration. Le profit a fait que l'on passe outre aux règles de
sécurité. En d'autres cas, la chose en serait fort banale et la réponse, telle à un usage, en serait "On a joué ; on a perdu !" Là, dans cette catastrophe écologique sans précédent, je
dis bien sans précédent, ces êtres supérieurs que sont ces magnats se renvoient la responsabilité avec une puérilité outrageante : "C'est pas moi, c'est lui !" Le constat en est que l'on ne peut
même pas en dresser un ; car aucun dédommagement ne pourra les racheter ; le monde du vivant ne se nourrit pas de pétrodollars. Alors il serait temps de s'aperçevoir que les poches pleines ne
préservent pas d'un ventre creux.


 


Ton aède, bien à toi !



Chris 12/05/2010 09:10



En quelque sorte, oui ...



Kristen Chaman 17/05/2010 22:35



Bonsoir Chris,


 


Merci, pour ta petite visite... Je t'invite à découvrir, ma réponse à Tibicine, sur ce sujet.


 


Mes meilleures pensées...



Présentation

  • : Sur les gammes d'une âme...
  • Sur les gammes d'une âme...
  • : Un chemin obscur L'immensité d'un ciel bleu Un rayon d'espoir
  • Contact

Merci de votre visite !

Recherche