Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 09:16

 

Les épreuves aux vécus sont ce que sont les expériences aux sciences.

Published by Kristen Chaman - dans Le mémo de mes mots
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 20:33

 

La conscience est une éclaircie.

Published by Kristen Chaman - dans Le mémo de mes mots
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 15:30

 

- Éloge funèbre -

 

 

 

François est né le 29 mai 1946, à Botshorel ; ensuite, il a grandi à Plouégat-Moysan.

À dix-huit ans, il est parti travailler dans une entreprise agricole.

En 1965, il passe son permis poids lourd et devient routier jusqu’en 1972.

En 1968, il épouse Jacqueline avec qui, il aura quatre enfants : Catherine, Monique, Corinne et Nicolas.

À partir de 1973, il change de métier et devient représentant jusqu’en 1997, où il prend un commerce à Quénéquen dans la commune de Scrignac.

Durant toute sa vie, il aura contribué aux développements d’associations dont le comité des fêtes du Ponthou, une association de belote, l’amicale laïque de Scrignac et Quénéquen animation.

En 2006, il prend une retraite bien méritée que seule la maladie, hélas, mettra fin à ce bon temps.

 

 

 

François était un homme simple aimant le contact humain avec un sens aigu pour la famille. Un homme droit, pour qui, l’honneur n’était pas un vain mot.

 

Son souvenir, longtemps, encore, parcourra nos esprits ; mais plus, encore, c’est dans nos cœurs qu’est sa demeure.

 

François, on t’aime ; on t’aime à tout jamais…

 

 

Kristen Chaman

À mon oncle adoré...
Published by Kristen Chaman
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 14:05

 

Les hommes ont besoin de se sentir brillants ou bien de montrer qu'ils dominent la situation quoiqu'ils fassent. Dans l’ensemble, les femmes sont plus pragmatiques.

Published by Kristen Chaman - dans Le mémo de mes mots
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 14:03

 

Deux choses feront qu'il advienne que l'homme change : le défi écologique et le renouvellement générationnel.

Published by Kristen Chaman - dans Le mémo de mes mots
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 13:44

 

La Vie est un pluriel unique.

 

Mémo inspiré d'un poème magnifique d' AChantal Crippa :

 

Une plume brisée rouge, dans l'eau.
La fraternité du vent, pour lit.
Le poids de la folie intime en gribouille.
La réalité hors contrôle. 
Un désir pluriel unique la serpente. 
Elle quête l'oubli perdu,
La voie sans.
Mais Babel a foutu le bordel. 
La conque envahie s'est tue.
Sur la photo de famille,
Il n'y a personne.

Published by Kristen Chaman - dans Le mémo de mes mots
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 12:48

 

Le hasard n’existe pas, car tout dans l’Univers provient d’une nécessité. J’entends par nécessité : tout ce qui convient au possible. Le possible étant déterminé par l’action de la physique sur la chimie pour l’Univers et inversement pour la Vie. 

Published by Kristen Chaman - dans Le mémo de mes mots
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 19:01

 

« Un organisme vivant ne peut que provenir d’un organisme vivant. »

 

Cette assertion est démentie par la palette des couleurs, où du jaune mélangé à du bleu donne du vert ; est démentie par la nomenclature des alliages, où du cuivre et du zinc donne du laiton, etc. Par là même, cela exclut ces deux affirmations que le vert ne peut que provenir du vert, que le laiton ne peut que provenir du laiton.

 

D’une manière simpliste, mais avérée, on peut affirmer qu’un organisme vivant, c’est un organisme vivant ; que du vert, c’est du vert ; que du laiton, c’est du laiton. C’est de ce genre de vérités toutes faites que découlent les mauvaises compréhensions du monde nous conduisant à croire à la place d’évaluer, afin d’expérimenter.

 

Bien que pour les sciences dures, l’expérimentation basée sur la répétition et la causalité (les mêmes causes produisant les mêmes effets.) ne soit valide qu’en milieux fermés et pour les sciences molles, partiellement valide. Car, si chez les premières, l’expérimentation donne des résultats selon des protocoles ; chez les secondes, elle donne des estimations selon des abstractions.

 

Le point commun entre l’être et le phénomène est qu’ils sont, ce qu’ils sont, c’est-à-dire que tous les deux proviennent d’un mélange et d’un assemblage. Que ce mélange et cet assemblage augmentent et se complexifient au fur et à mesure que l’on passe de la particule à l’atome, de l’atome à la molécule, de la molécule à la cellule, de la cellule à l’organisme pluricellulaire.

 

Ce continuum entre la matière inerte et la matière vivante implique que l’apparition de la Vie n’est ni hasardeuse ni divine, mais qu’elle résulte de circonstances naturelles particulières, depuis intraçables, en raison de ses innombrables modifications et agencements créés et subis dans le temps.

 

Comme l’univers est isotrope et homogène que sa taille est incommensurable, on peut prédire sans se tromper que la vie existe ailleurs. Nous, les hommes, nous étions faits pour partir fertiliser les champs étoilés, avant que de se savoir inaptes à de tels voyages ; avant que de se savoir menacés par nos propres activités.

 

Pour l’Univers, l’histoire de l’humanité n’est qu’une effervescence parmi tant d’autres ; pour la Vie, l’histoire de l’humanité n’est qu’une branche parmi tant d’autres ; pour l’Homme, l’histoire de l’humanité est tout ce qu’il possède, autrement dit qu'elle est son bien le plus précieux.

 

Autant, on ne négocie pas avec l’Univers ; autant, on espère avec la Vie ; autant, on se sauve avec l’Homme.

 

Devenir des Terronautes, ne plus être seulement des Terriens : voilà, en somme, ce qu'est réellement : un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’humanité.

 

 

L’éclaireur du Temps

 

"Gardons-nous de dire que la mort est le contraire de la vie. Le vivant n'est qu'un genre de mort, et un genre très rare."

Citation extraite de Le Gai Savoir de Nietzsche.

Published by Kristen Chaman - dans Les vérités étoilées
commenter cet article
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 22:48

 

Ce que l’on nomme « ange gardien » est cette part de souvenirs d’êtres chers ou aimés ancrée en nous, au plus profond de nous. Il suffit que nos circonstances de vie s’approchent de celles qu’ils ont déjà vécues pour que, soudainement, cela éveille en notre for intérieur une prudence que rien ne justifie qui pourtant vient de nous sauver la vie ou vient de nous tirer d’embarras. Tout cela n’a rien de magique, c’est seulement l’infime résultat de nos capacités cérébrales en action qui travaillent à notre insu.

 

 

L'éclaireur du Temps

Published by Kristen Chaman - dans Les vérités étoilées
commenter cet article
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 17:41

 

Il y a de la comédie dans l’art comme il y a de la réalité dans le rêve.

Published by Kristen Chaman - dans Le mémo de mes mots
commenter cet article

Présentation

  • : Sur les gammes d'une âme...
  • Sur les gammes d'une âme...
  • : Un chemin obscur L'immensité d'un ciel bleu Un rayon d'espoir
  • Contact

Merci de votre visite !

Recherche